Elvis Prestley + The Beatles = la perfection.

Tout le monde s’entend depuis toujours pour dire que le monde de la musique possède 2 figures majeures: The Beatles et Elvis (Prestley, pas Wong).

Cependant, je crois qu’à l’image du Ying et du Yang, chacun d’entre-eux possède une faiblesse à la hauteur de leur force.

Ying:
Les Beatles avaient vraiment une musique forte et entrainante. Malgré la qualité dégoutante de leur enregistrements, encore aujourd’hui, c’est vraiment incroyable d’avoir la chance d’entendre une de leur chanson. Ils sont rythmé, ont des paroles hallucinantes, et ca ne se démode visiblement pas malgré le temps qui s’écoule.

Yang:
Autant les Beatles ont fait de la musique génial, autant leur présence sur scène était, à mon sens, complèment inexistante. En fait, je crois que si les groupies de l’époque ne s’évalouissaient pas pendant les concerts, ont pourrait pas faire la différence entre des robots mannequin de cire chantant et les vrai Beatles. Ok, il faut admettre qu’ils ne sont pas totalement immobile, mais les quelques mouvements qui ont fait croire à certain qu’il s’agissait d’une forme de présence sur scène sont simplement explicables du fait que ça leur évitait de subir les effets de l’engourdissement qui auraient été inconfortables.

Ying:
Elvis …. ah sacré Elvis. Je crois en fait qu’Elvis, c’est un jeu de mots avec pelvis. Il a simplement retiré le ‘p’. Non mais c’est vrai, qu’il se déhanchait comme personne, ce serait normal que son image d’artiste fasse référence à son bassin d’enfers. D’ailleurs il aurait carrément du s’appeler Elvis Pelvis (comme le film).

Une expression mathématique à d’ailleurs été instauré pour souligner mon point au sujet d’Elvis:
Elvis > Présence sur scène
Je dirais même qu’en réalité, la présence sur scène à été inventé le 8 janvier 1935.

Yang:
Sa musique est moche.

Bon du calme ! Je vous sens en train d’ajouter des tomates à votre liste d’épicerie. Mais je tiens à dire que j’ai fait preuve d’objectivité avant de me lancer dans une telle affirmation. En effet, avant de prétendre ça, j’ai pris la peine de faire un sondage (auprès de mes 12 personnalités).

Il en est ressorti que 91.6% des gens n’aimaient pas Elvis. Le 8,4% restant s’explique par le fait que l’un des votant était un singe, et que son bulletin de vote à été invalidé car il en a mangé la moitié.

Tout ceci pour vous dire que tantôt, j’attendais l’autobus et je me disais que pour atteindre la perfection musicale, il faudrait que la formation s’appelle soit Beavis ou Elvtle.

Finalement lorsque l’autobus est arrivé, j’en ai conclu que Elvtle n’avais pas un bon potentiel d’être internationalisé, vu que c’est vraiment dur à prononcer.

Maintenant, vous pourrez dire que ma conclusion est prévisible, mais ça ne fais que prouver à quel point ma logique est sans faille, vu que vous l’aviez vu venir vous aussi. La meilleure chanson du monde n’a donc pas le choix d’être celle-ci. Et oui, c’est là l’aboutissement ultime du mélange entre les Beatles et Elvis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s