Les Pandas – Répercussion face à la vérité

par Jéromanonyme Bérubé

Franonyme. Ton article m’a ouvert les yeux.  Je n’avais jamais réalisé à quel point les pandas vivent dans un monde si misérable.  Mais voila, mes yeux sont ouvert, je ne pourrait plus jamais les refermé et ce qui me saute aux yeux, c’est des années d’illusions a propos d’un amis de notre enfance collective : Tao Tao.

Tao tao sur la tête de sa mère

Maintenant je comprend mieux pourquoi la maman de Tao tao racontait toujours des histoires : Elle essayait de noyer sa peine!

Regardez attentivement les paroles de la chanson:

Dans le pays des grandes prairies
Et des cascades argentées
Où tous les animaux sont beaux

Là où les arbres sont si verts
Et grisant le parfum des fleurs
C’est l’univers du bonheur
La vie Tao Tao
Notre Tao Tao

Prenons garde au petit ours panda
Prenons garde au petit ours panda

À première vue, les paroles ont l’air belle, heureuse, pleine de bonheur… mais elles sont en fait un appel à l’aide.  Le dernier couplet démontre bien un besoin de protection « Prenons garde au petit ours Panda ».  La ligne est même répétée pour donner de l’emphase.  Tout le reste de la chanson n’est que sarcasme, mascarade, illusion de ce que le monde devrait être pour ce pauvre Panda.

Voulez vous une autre preuve? Et bien c’est nul autre que Nathalie Simard dans la période la plus sombre de sa vie qui chantait cette chanson là.  Si vous voulez de l’appel à l’aide réprimé vous ne trouverez pas mieux.  (Pis par « période la plus sombre de sa vie », je ne parle pas de quand elle a cambriolé elle-même les meubles de son chalet pour faire a semblant qu’elle s’était fait voller afin de toucher l’assurance.).

Voilà le véritable drame.

Tao tao souffrant de la faim

Avez-vous déjà vu du bambou dans la forêt de Tao tao vous?  NON!  Pas de bambou nulle part!  Pis parlant de ce qu’on vois pas, le père de Tao tao là, il était où? On l’a jamais vu!  Il était peux être parti parce que sa femme ne l’excitait plus, ou bien il était pris dans une filet de pêche qui traînait, ou bien Tao tao pis sa mère avait dû le MANGER POUR SURVIVRE!!!

C’est triste pareil, une mère monoparentale qui doit élever son enfant seul, sans nourriture, le tout en habitant dans un arbre mort pas de porte pis pas de toit.  Donnez généreusement.

Vous voyez, pas de père, pas de bambou, pas de porte pis pas de toit

-Jéromanonyme Bérubé

Publicités

2 réflexions sur “Les Pandas – Répercussion face à la vérité

  1. Triste de devoir élever son enfant seul ? Non !

    Je connais absolument pas Tao Tao, mais ca démontre bien à quel point nous avons tord de toujours les prendre en pitié:
    Elle mange papa panda, et nous on trouve ca triste qu’elle soit veuve.

    … NON. C’est pas triste. Les pandas nous manipulent depuis des décennies, il est temps d’ouvrir les yeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s