Le mot qui n’existe pas.

Par Franonyme

Dans la vie, il y a certaines choses dont j’ai une certitude absolue. Et sans vraiment hésiter, je serais prêt à avancer que mon top 3 des choses dont je suis le plus confiant est :

Que je suis un homme; Que je ne suis pas aveugle; Éclectique, ce n’est pas un vrai mot.

Et encore, je ne suis pas exactement certain de l’ordre dans lequel je les ai placés.

Larousse dit:

« Qui manifeste une aptitude à apprécier des choses très diverses, un ensemble d’idées, sans esprit exclusif. »

Moi je dis: depuis quand on dois se fier aux propos d’une rouquine ?

Pour vous donner une idée, la première fois que j’ai lu cette description, ma réaction fut la suivante, mais les cordes en moins:

Réaction approximative que j’ai eu en lisant la définition d’éclectique

Comme toujours, j’ai de bonnes d’excellentes raisons de croire que ce n’est pas un vrai mot. Voici pourquoi:

Facteur #1: Une blague subconsciente
Je pense que ce mot en particulier, c’est une blague de l’office québécoise de la langue française. Quoi ? Vous dites que l’OQLF/OLF ne fait jamais de blagues ? Bien sur que si, c’est seulement qu’ils ne le savent pas… C’est en fait que dans la réalité, l’OQLF ne savent pas ce que c’est qu’une blague comme nous l’entendons. Ils n’ont aucun sens de l’humour. Ce n’est pas un blâme, mais simplement une constatation; un fait.

Vous savez sans doute que le site granddictionnaire.com est le dictionnaire terminologique officiel de l’Office Québécoise de la Langue Française. Et si on y cherche « blague », on retrouve 3 définitions:

  • Art: Petit sac, généralement en cuir, dans lequel le fumeur met le tabac.
  • Tabac: Article de fumeur de constitution variable, souple, servant à contenir du tabac pour pipe ou du tabac à rouler.
  • Informatique: Programme inoffensif, généralement détecté par les logiciels antivirus, qui agit comme s’il était un véritable virus.

Mais malgré ces preuves accablante, je crois que tout être vivant dépassant le panda est capable de faire des blagues, même sans en être pleinement en contrôle de la situation. Oui, vous m’avez bien compris, même un groupe de profs de français, bureaucrates et fonctionnaires gouvernementaux sont en mesure de produire des situations drôle de façon subconsciente.

Facteur #2: Le syndrome de « l’urgente latence« .
Parallèlement à cette première idée, on sais que l’OQLF est une organisation gouvernemental. Et un peu à l’image d’un ado qui flâne après s’être fait demander de ranger sa chambre, je crois que toute personne travaillant au sein d’un gouvernement finit un jour ou l’autre par développer le syndrome de « l’urgente latence« .

Ce syndrome se produit lorsqu’une tâche urgente nous est donnée. On a alors le choix entre effectuer la tâche urgente, où faire quelque chose de complètement impertinent, comme inventer un faux-virus, ou alors, faute de qualification, un faux-mot. (En fait j’aurais pus parler tout simplement de procrastination, mais je préférais avoir l’air intelligent et inventer des nouveaux termes)

Facteur #3: La lâcheté comme composante de tout être humain
Je pourrais facilement ramener mes propos disant que ce sont des fonctionnaires, mais je pense que la démonstration qui suit sera plus éloquente. Si vous ne savez pas qu’une partie de l’OQLF tire un peu de la patte, vous pouvez tout de même constater que jamais cette institution n’a été réputée pour son travail acharné, ni pour sa réactivité prompte face aux changements sociaux-langagier.

Je vous sens un peu douteux. Je ressens que vous avez besoin de quelques exemples pour bien appuyer mes propos. Alors dans la catégorie « lâchetés », on y retrouve:

  • Blog -> Blogue
  • Bug -> Bogue
  • Web -> Web
  • CD Rom -> Cédérom

J’aimerais ici souligner que dans CD Rom, ROM c’est un acronyme signifiant Read Only Memory. Donc si le terme avait réellement été francisé correctement, ca donnerait quelque chose comme « Cédémls » (Mémoire en Lecture Seule). Je ne sais pas si vous réalisez vraiment, mais ce n’est vraiment pas un bel exemple de travail appliqué.

En plus du fait que CD est, lui aussi, un acronyme non traduit (signifiant Compact Disc), je sens qu’on me sous-estime fortement quand on doit m’expliquer comment prononcer une lettre… Pourtant la SAQ, personne ne l’écrit essaku.

Passons maintenant à la catégorie « wtf », simplement parce que c’est amusant:

  • Joystick -> manche à balais
  • Podcast -> baladodiffusion
  • Spamming -> pollupostage
  • Smiley -> emoticon

Bon ok, j’admets que j’en ai juste trouvé un seul bon, mais une liste de 1, s’était beaucoup moins joli.

Bref, comme vous voyez, l’OQLF ont la capacité d’inventer des mots incroyables et/ou injustifiés. Ils pourrait tout à fait inventer un mot par simple plaisir, et ce même s’ils n’en sont pas conscient.

Pour ces raison, je crois qu’éclectique, ce n’est pas un vrai mot. Il a été inventé de toute pièce, et il ne signifie strictement rien. C’est une blague issue de la pensée groupale subconsciente des membres de l’OQLF lors d’une réunion un lendemain de veille un peu trop arrosé.

J’irais même plus loin. Je pense que l’OLF cherche à justifier son existence. Ils doivent inventer de nouveaux mots pour justifier l’achat de dictionnaires récents. C’est un problème qui découle du fait que les compagnies d’édition de dictionnaires on fait des produits trop durables.

Ainsi, à mon avis ce mot est un mythe. Et comme tout mythe, je crois que l’émission Myth Buster devrais faire enquête. Sans un verdict de leur part, je resterais convaincu que « éclectique » n’est pas un mot.

– Franonyme

Publicités

9 réflexions sur “Le mot qui n’existe pas.

  1. A…Mon…Dieu… La photo de la fille est Malade.

    Je pense que j’ai finalement trouvé l’objet que j’emmènerais avec moi sur une ile déserte. Cette photo là.

  2. Wow… Moi qui avais comme résolution 2010 de commencer à utiliser Eclectique dans ma vie de tous les jours… que vais-je faire? Quel mot devrais-je utiliser dans toutes mes phrases maintenant que je sais qu’eclectique n’est pas un vrai mot?

    • Tu peux utiliser l’adjectif « dravant(e) » .
      Ca se place bien dans la plupart des phrases où on pouvait être tenté d’utiliser éclectique– ce mot qui n’existe pas:

      Exemple:
      Ce festival était particulièrement éclectique –> Ce festival était particulièrement dravant.

      Une approche en psychothérapie éclectique intégrative –>
      Une approche en psychothérapie dravante intégrative.

      C’est un bien meilleur choix de mot selon-nous.

      • Cher Franonyme
        Je crois qu’il serait important de spécifier que le mot « dravant » est un dérivé du mot « Draveur ». C’est pourquoi il devrait être utilisé.
        Parce que c’est pas tout le monde qui sais d’où ça viens le mot dravant.

  3. Eille, check, moi la le nombre de mots que je sucspecte de pas exister la il y en èa pleins. Le dictionnaire la, c’est juste des mensonges. C’est la gouvernement qui a inventé ça pour mieux nous contrôler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s