Quand le corps veux trop nous aider.

– par Franonyme

corp-humain

Parfait ?

Souvent à t’ont dis que le corps humain est une merveille. Je dois dire que façon générale, c’est vrai, mais il y a quand même place à l’amélioration. J’ai souvent constaté que le corps prenait de mauvaise décision, ou simplement qu’il agissait comme un véritable imbécile; une vrai tête brulée qui ne réfléchi pas à ses actes. En fait, le pire dans l’histoire, c’est qu’il répète constamment les mêmes erreurs. Il ne semble pas avoir la capacité d’apprendre de celles-ci.

test-allergie

Exemple d'enflure non-dégoutante.

Par exemple, lors d’une réaction allergique, pour nous protéger, le corps décide de faire enfler certaines zones. Il va pousser l’enflure au point de nous faire mourir asphyxié. Hey bravo le corps, tu viens de te t’auto-tuer ! Tu veux une médaille et un biscuit peut-être ? En tout cas, clairement pas de morceau de robot pour ca…

C’est dans ce genre de cas que j’en viens à me dire:
« O.K. le corps, laisse-faire avec ton ‘aide‘, je vais me débrouiller tout seul… »

Le pire c’est que face au constat d’échec d’une réaction allergique, le corps aura comme prochain réflexe d’essayer d’enfler plus fort et plus rapidement. C’est comme pêcher au caillou en fait. Si aucun poisson ne mord avec du 3/4 concassé, rien ne sert d’essayer avec du 5/8, et encore moins avec des calibres de roches plus gros: ca marche pas pêcher avec des roches, essaie autre chose !

taches-sang

Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est que du sang, ca ressemble vaguement à ceci.

Mais encore, si ce n’était que ca…
Lorsqu’il est blessé, il saigne pour se réparer. Très bon réflexe s’il en est un, mais toute la problématique réside dans le fait que le corps n’a pas de débit maximal de saignement. Il est donc carrément possible d’y laisser sa peau en faisant confiance au mécanisme naturel de réparation du corps humain: de mourir au bout de son sang. ( Quoi que techniquement, vous allez mourir avant même que votre corps en arrive à déverser sa dernière goute de sang. )

En ce qui concerne une piste de solution pour ce problème, je n’ai pas encore trouvé… mais ce n’est clairement pas une raison pour nous tuer.

toux fake

Monsieur fake.

Poursuivons;
Lorsqu’on a les voies respiratoires irrités, le corps nous fait tousser. La toux est une bonne chose lorsqu’on a quelque chose de coincé ou à faire sortir de la trachée, mais dans ce cas-ci, c’est strictement inutile. Tousser n’enlèvera pas l’irritation, bien au contraire, ca la fera empirer ! En plus, quand on est très malade, on a besoin de sommeil. Avez-vous déjà essayé de dormir en pleine quinte de toux ?

J’ai une excellente solution pour « monsieur » le corps: réfléchi donc un peu avant de faire n’importe quoi !

En fait, je crois que le corps est un être fondamentalement débalancé.  Il a besoin de constamment se sentir perdre l’équilibre sur le mince fil de la vie. Il aime le risque, et pour certains –tels que les hémophiles– il a des comportements carrément suicidaire.

Alors une merveille, peut-être, mais pour la perfection on repassera…

Publicités

Une réflexion sur “Quand le corps veux trop nous aider.

  1. Tu m’as bien fait rire. En effet, pour la toux, c’est chiant. Surtout pour une femme très enceinte qui ne peut prendre aucun médicament. Si le corps était « wise », il ne serait malade qu’en étant un homme adulte ou une femme sans enfant. Mais la vie est juste, tout le monde y passe.

    Bon texte, merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s